A l’initiative de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle a créé, avec des partenaires sociaux, le CFA des Métiers du Spectacle (Centre de Formation d’Apprentis) à Marseille. Ce CFA est accueilli au sein de l’IMMS – Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle, sur le site de la Friche de la Belle de Mai.

Dès octobre 2015, trois sections de formation en apprentissage ont été ouvertes :

Machiniste-Constructeur de spectacle

Le plateau, les cintres, dessous de scène, fosses d’orchestre, ateliers de construction constituent les lieux de travail du Machiniste-Constructeur. En tant que technicien, c’est un employé-ouvrier qui intervient sur les décors et sur la machinerie scénique.
Sous la responsabilité du régisseur plateau ou chef machiniste, il/elle sait travailler en équipe, doit être inventif et posséder une sensibilité artistique.

Régisseur
son/vidéo

Prise de son, diffusion sonore, enregistrement, gestion acoustique sont autant de tâches que le régisseur son/vidéo est amené à accomplir en sonorisation de théâtre, de danse, de concerts… Très familier des technologies numériques, il/elle maîtrise les usages courants de la vidéo dans le spectacle vivant.
C’est un agent de maîtrise de la filière technique qui est susceptible d’animer des équipes de techniciens.

Régisseur
lumière/vidéo

Plan de feu, température de couleur, lampes, électricité… : le vocabulaire du régisseur lumière/vidéo est diversifié. Agent de maîtrise de la filière technique, il/elle est responsable des éclairages d’un spectacle, du montage à la représentation publique.
La vidéo fait partie de son champ d’intervention puisqu’elle est utilisée tantôt comme substitution au décor, tantôt comme source d’éclairage.