Nom* :

    Prénom* :

    E-mail* :

    Questionnaire sur l'actualisation de vos compétences

    1. Avez-vous suivi des formations sur l’année écoulée ?*

    Merci de précisez lesquelles ?*

    2. Avez-vous visité des salons professionnels / webinars en lien avec votre activité sur l’année écoulée ?*

    Merci de précisez lesquels et à quelles dates ?*

    3. Êtes-vous abonné à des revues en lien avec votre activité ?*

    Merci de précisez lesquelles ?*

    4. Faites-vous partie / êtes-vous adhérent à un réseau professionnel en lien avec votre activité ?*

    Merci de précisez lequel ?*

    Votre CV actualisé

    Téléversez votre CV à jour ci-dessous* :
    Formats acceptés : PDF, Word, Open Office, Pages - Taille maximale : 5 Mo

    Validation de la Charte 2022 du Formateur

    Lisez et faites défiler l'encart ci-dessous pour signer la charte

    CHARTE 2022 DU FORMATEUR
    à l’ISTS et au CFA des Métiers du Spectacle

    PRÉAMBULE

    Cette charte, co-signée par le directeur de l'ISTS-CFA et chaque formateur, répond à deux nécessités concomitantes :

    • Rappeler les usages qui se sont inscrits au fil des années dans la relation fondamentale de confiance entre l’ISTS, le CFA des Métiers du Spectacle et leurs formateurs.
    • Répondre aux exigences de formalisation et de traçabilité que la Loi Pénicaud « Liberté de choisir son avenir professionnel » impose aux organismes de formation et aux formateurs dans le cadre du référentiel dit « Qualiopi ». Sans cela, l’ISTS et le CFA ne seraient plus éligibles aux financements provenant de la formation professionnelle « tout au long de la vie » ou de l’apprentissage. Il ne s’agit pas simplement de s’y conformer ponctuellement, il s’agit d’inscrire dans le temps cette démarche.

    L’adhésion des formateurs de l’ISTS et du CFA à cette charte est donc nécessaire à la poursuite de nos missions respectives et devra être appliquée à compter de Janvier 2021. Dans la grande majorité des items, cette charte n’aura pour objet que d’inscrire nos pratiques respectives existantes et, dans de rares cas, de préciser ce que ce nouveau cadre référentiel nous impose de part et d’autre.

    L’adhésion à cette charte et sa mise en application s’inscriront désormais dans les contrats de travail des formateurs.

    LES COMPÉTENCES DES FORMATEURS

    L’ISTS et le CFA sollicitent et embauchent des formateurs dès lors qu’ils apparaissent très compétents sur les sujets sur lesquels ils sont mobilisés. L’ISTS et le CFA ont toujours eu pour ligne de conduite de recruter des praticiens en exercice. Malgré cela, le référentiel Qualiopi commande que la qualité de la pratique soit désormais annuellement formalisée :

    • Cette charte devra être validée par chaque formateur en début d’année civile.
    • Un questionnaire en ligne (simple) sur l’actualisation des compétences devra être renseigné lors de la même période auquel chaque formateur devra joindre son CV actualisé. En effet, les formateurs doivent posséder des connaissances et des savoir-faire spécifiques et régulièrement actualisés. Ils sont donc invités à faire le nécessaire pour maintenir et/ou améliorer leur niveau de connaissances par le suivi de formations et/ou un travail de veille.

    Il s’agit en effet de pouvoir rendre compte de l’actualisation des compétences au regard de l’évolution des pratiques, des mutations technologiques et des contextes divers auxquels les professionnels du secteur sont confrontés.

    LES OBLIGATIONS DE L’ISTS ET DU CFA

    L’ISTS et le CFA sont tenus de veiller, dans la mesure du possible et de ce qui est déclaré par chaque apprenant, à ce que chaque futur stagiaire ou apprenti possède le niveau de pré-requis permettant de suivre la formation ou la séquence pédagogique.

    L’ISTS et le CFA fourniront aux formateurs, lors de leur première intervention sur une formation, un résumé du profil de chaque apprenant.

    Les deux organismes, à travers leur service formation, expliciteront par écrit aux formateurs les attendus pédagogiques (déroulé quotidien ou hebdomadaire selon la durée de l’intervention), et les modalités, le cas échéant, d’évaluation des compétences et connaissances attendues. Ceci relèvera souvent d’une obligation conjointe entre l’organisme et le formateur car il est attendu que ce process relève d’une collaboration entre l’ISTS/CFA et le formateur.

    L’ISTS et le CFA mettront tout en œuvre pour réunir les conditions techniques et logistiques qui auront été convenues entre le formateur et eux. Si ces conditions ne pouvaient pas toutes être réunies, l’équipe pédagogique aménagerait, en concertation avec le formateur, les modalités permettant, en toute hypothèse, d’atteindre les objectifs pédagogiques.

    LES OBLIGATIONS DES FORMATEURS

    La rémunération des formateurs embauchés par l’ISTS et le CFA est indexée sur le temps de formation en face à face pédagogique mais comprend cependant :

    • La préparation des cours.
    • Le fait de rédiger les supports pédagogiques sur les documents chartés (versions Word [portrait et paysage] ou Power Point) selon les modèles que l’ISTS et le CFA fourniront. Ces supports pédagogiques resteront la propriété de l’ISTS ou du CFA. Ces supports devront indiquer systématiquement les sources citées (ouvrages, articles, sites Internet, illustrations).
    • La bonne communication aux différents services de l’ISTS ou du CFA, suffisamment en amont, de ce qui est nécessaire au bon déroulement de chaque intervention (supports de cours, besoins matériel...).
    • Le fait d’utiliser les moyens techniques et les locaux définis en concertation avec l’ISTS ou le CFA.
    • Le fait de renseigner et/ou de faire renseigner (selon l’objet) les documents d’ordre administratif nécessaires à la pleine réalisation de l’action de formation (feuilles d’émargement par exemple).
    • Le retour par le formateur auprès de l’équipe pédagogique sur la teneur de l’intervention réalisée. Un questionnaire en ligne sera communiqué à chaque intervenant à l’issue de chaque séquence pédagogique et il sera impératif que chaque formateur y réponde systématiquement.
    • S’il s’avérait que des apprenants ne répondent pas aux attendus prévus (pré-requis revendiqués mais non acquis, difficultés à l’appréhension de nouvelles connaissances ou compétences), le formateur se concertera avec l’équipe pédagogique pour aménager ensemble des dispositions particulières à cet effet.

    L’ensemble de ce qui précède relève de la mise en application du référentiel Qualiopi à l’ISTS et au CFA des Métiers du Spectacle et doit, par chaque partie prenante, être validé par la signature ci-dessous.

    Pour l'ISTS :
    David BOURBONNAUD
    Directeur

    Pour le formateur :

    *

    *


    Veuillez sélectionner l’objet suivant : Cœur.