Nous avons le plaisir de vous présenter la création collective des stagiaires « Régisseur du spectacle » de l’ISTS, promotion 2012, dont la coordination a été confiée à Madame Gerty Dambury.

Quatre représentations auront lieu le vendredi 4 mai, à 18h et 21h, et le samedi 5 mai, à 16h et 20h, à la Chapelle des Pénitents Blancs – Place de la Principale – 84000 AVIGNON.

Télécharger l’invitation (jauge limitée à 50 personnes, réservation obligatoire au 04 90 14 14 17)

Jean-Louis LARCEBEAU, directeur de la formation

Le projet de création est un temps fort dans le parcours de 9 mois du stage « Régisseur de spectacle », et quelquefois une amorce de nouvelles pratiques professionnelles. Le défi est de taille, puisqu’en un temps très court, dans un lieu contraint, les stagiaires doivent réunir toutes leurs compétences, leurs envies et leurs talents pour assumer, dans une création de spectacle, l’ensemble des tâches d’une équipe complète. Au travers des fonctions qu’ils assument en plus de leurs fonctions techniques habituelles, ils explorent et développent les multiples facettes de leurs potentialités dans les domaines de l’interprétation, de l’administration, de la dramaturgie…

C’est ce prisme révélateur, cette réunion complexe de ces parties souvent cachées de chacun, qui sont révélés cette année par le visuel du spectacle. La réussite de ce montage délicat doit certainement beaucoup à la supervision attentive et conciliante de la metteuse en scène, Gerty Dambury, dont la mission n’est pas moins étrange, puisqu’elle aussi doit composer avec l’ensemble des désirs et caractères du groupe.

In_grid, comme une matrice numérique qui sous-tend une création : est-elle un personnage virtuel qui va nous être donné à voir, ou les éléments déterminants de la vie d’une entité complexe ?

Découvrons-le ensemble…

Gerty DAMBURY, metteuse en scène

Cette création a été, pour moi également, un challenge : résister à mes habitudes d’auteur, de metteuse en scène.
Arriver avec un texte (ou plusieurs) et demander aux stagiaires d’y mettre du son, des lumières, leurs compétences en vidéo ou au plateau eût été finalement bien plus rapide mais m’aurait semblé ne pas laisser la place à tous les talents, tous les désirs que j’ai immédiatement perçus en eux, dès notre première rencontre.
Circasssiens, danseurs, musiciens, ils l’ont été, et pour certains, le sont encore. Un désir d’écriture, de textes et musique, s’affirmait très fortement pour quelques uns.
J’ai choisi de laisser s’exprimer ces aspects de leur personnalité, en apportant un fil conducteur, principalement tiré de l’absurde d’un texte de Fabienne MOUNIER : La peur des araignées.
Voilà qui allait nous donner une trame, permettant d’ouvrir des fenêtres sur les univers que nous avons choisi de prêter à un personnage central, Ingrid…
Combien d’Ingrid se trouveront dans ce spectacle, en dehors de celles qui seront effectivement données à voir ? Quelque chose me dit qu’il y en aura 14… au moins…

Les régisseurs

Nous nous retrouvons cette année en formation de régie du spectacle à l’ISTS, les 14, à la croisée de nos parcours professionnels, entre reconversion et approfondissement. Et c’est ensemble que nous maturons ce temps de formation.
Nous voilà en fin de cursus, sur ce projet artistique, que nous envisageons en création collective. Avec l’aide de la metteuse en scène, Gerty Dambury, nous tricotons avec les compétences artistiques et techniques de chacun pour fabriquer ce spectacle, In_Grid.
Un voyage dans la tête d’Ingrid. Personnage aux multiples facettes.
Comme la toile, du web ou de l’araignée, Ingrid tisse, zappe, trace, dessine autant de mondes que là où l’embarquent ses émotions. Maladie ou simple extravagance, qu’importe, en une myriade d’émotions, Ingrid nous surprendra.
Au-delà des écritures des membres du groupe, cette création reprend des textes de Fabienne Mounier, Victor Hugo et Sigmund Freud.

Présenter diverses facettes d’un monde devait pour nous se traduire dans la scénographie. Pas question d’une représentation frontale classique. Nous avons souhaité multiplier les espaces de jeu comme autant de mondes existants dans la tête de notre personnage. C’était aussi, il faut l’avouer, un moyen pour nous, régisseurs, d’expérimenter davatange. En somme matérialiser la multiplication des points de vue, embrasser le spectateur, l’impliquer physiquement aussi.

Régisseurs – Comédiens, musiciens, danseurs…

Bertrand EDET, Cyril CASANO, David DE CUENCA, Gaëtane SEROND, Guilhem JEANJEAN, Gwennaëlle ROULLEAU, Hacene OURAGH, Julien BENE, Julien FAUCHER, Nicolas GOUELLE, Simon GATEHOUSE, Simon PIROUD, Thomas SEIVERT, Tristan LEROY.

Conseils et encadrement

Gerty DAMBURY, metteuse en scène.
Roger OLIVIER, reponsable de la formation « Régisseur du spectacle ».
Jean-Louis LARCEBEAU, directeur de la formation.
Cécile MOCŒUR, directrice technique.
Et toute l’équipe de l’ISTS.