GrandMA2 jan. 2014

Interview de Guillaume Sarrouy,
régisseur lumière et intervenant sur cette formation

Guillaume Sarrouy, d’où est née l’idée de proposer cette nouvelle formation sur la « GrandMA2 » ?

GrandMA2 jan. 2014

GrandMA2 – jan. 2014

GS : L’an dernier, j’ai eu besoin de me former pour des raisons pratiques pour la mise en lumière du Pont du Gard.
J’ai éprouvé plusieurs consoles mais la plupart n’étaient pas adaptées pour cette mise en lumière. Je me suis alors dirigé vers le jeu d’orgues le plus répandu en Europe, la GrandMA2, afin que mon travail puisse être compatible et réutilisable par d’autres régisseurs lumière.
En suivant la formation, je me suis rendu compte que cette console, qui est réputée pour la gestion de grands événements, était également adaptée à de moyennes structures comme les théâtres. Cela m’a ouvert des perspectives sur la façon de faire de la lumière aujourd’hui avec ces nouvelles avancées technologiques.

Qu’est-ce que la GrandMA2 a-t-elle de plus ?

La GrandMA2 permet d’anticiper le travail du régisseur sur des mises en œuvre importantes. Ainsi, il est possible de préparer en amont sur l’ordinateur, grâce à une représentation 3D, la mise en lumière.
C’est un outil adéquat autant pour les gros plans de feux que pour les plus petits, et par cette logique de la conception lumière, la GrandMA2 devient un outil intéressant, quelque soit la taille du plateau.
Le logiciel de cette console est disponible sur ordinateur, ce qui permet de travailler ses effets et sa conduite sans utiliser le jeu. Plus encore, si le coût de ce jeu d’orgues reste important pour la plupart des structures, sa base informatique peut s’appliquer à des besoins modestes à moindre coût, à travers un interface DMX.

Quelles sont les modalités de cette formation ?

Ce nouveau stage forme jusqu’à 6 stagiaires, en général des régisseurs lumière dont l’objectif est d’acquérir les connaissances nécessaires à la programmation et à l’utilisation du jeu d’orgue GrandMA2. Il se déroule sur deux semaines.
Les diverses méthodes enseignées sont basées sur l’expérience de techniciens qui utilisent déjà cette console. Ce n’est pas juste un stage de découverte de ce jeu d’orgues, les stagiaires en sortent en tant que pupitreurs.

La formation GrandMA2 s’est déroulée du 27 janvier au 7 février. Quel est le bilan de cette première session ?

Cette première session s’est très bien passée. Les stagiaires étaient assidus et passionnés par leur travail, si bien qu’ils prenaient rarement une pause le midi !
Durant la première semaine, ils ont découvert les multiples fonctions de l’outil en travaillant en binôme sur une console, de manière à être autant dans l’observation que dans l’action.
Par la suite, chacun disposait de son propre un jeu d’orgues afin de mettre en application les enseignements de cette première semaine. L’exercice consistait en la réalisation d’une mise en lumière sur un morceau de musique. Ils ont ensuite mis en œuvre leur création dans des conditions réelles à la Paloma, Scène de Musiques Actuelles de Nîmes Métropole, équipée d’un parc de matériels lumière très récent et complet.
L’équipe technique de la Paloma a même été surprise par la qualité du travail des stagiaires au bout de 2 semaines de formation !